Recommandations d’une experte en santé des femmes sur la nutrition durant la grossesse

Recommandations d’une experte en santé des femmes sur la nutrition durant la grossesse

Recommandations d’une experte en santé des femmes sur la nutrition durant la grossesse

Source:
* La Société des obstétriciens et gynécologues du Canada, un partenaire caritatif PHARMAPRIX. AIMEZ. VOUS.

Par Dre Jennifer Blake

Dre Jennifer Blake est la directrice générale de la Société des obstétriciens et gynécologues du Canada, l’organisme derrière la publication de directives cliniques qui établissent la norme en matière de nutrition tout au long du cycle de vie d’une femme.

En tant qu’experte en santé reproductive des femmes, je crois qu’il est très important pour elles de comprendre qu’alimenter leur corps, le véhicule qui les portera toute leur vie et capable de créer et d’alimenter une nouvelle vie, est un processus en constante évolution. Il n’existe aucune formule toute faite qui convienne aux besoins nutritionnels de toutes les femmes.

Pour les femmes enceintes, non seulement leurs besoins nutritionnels changent selon l’étape de la grossesse, mais ils varient également en fonction de leur âge et de l’étape de leur vie. La reproduction assistée a fait augmenter le nombre de femmes capables de concevoir plus tard dans la vie; à ce moment, leurs besoins nutritionnels sont différents de ceux des mères adolescentes encore en croissance et même de ceux des jeunes femmes dans la vingtaine ou la trentaine. Comprendre les différents besoins donne lieu à une alimentation qui vise la meilleure santé possible pour la mère et l’enfant, dès aujourd’hui et pour l’avenir.

Il est important de mettre de l’avant la consommation d’une quantité adéquate d’aliments riches en nutriments pour aider les femmes de tout âge à répondre à leurs besoins nutritionnels et réduire les risques de certaines maladies chez les femmes et leurs enfants. Nous recommandons que les femmes évitent les aliments hautement transformés au profit d’une variété d’aliments entiers ou peu transformés, qu’elles cherchent d’abord à se nourrir au moyen d’une alimentation équilibrée et qu’elles supplémentent les besoins nutritionnels auxquels elles ne peuvent pas répondre par l’alimentation seule.

Besoins énergétiques selon l’étape de la grossesse

Les besoins énergétiques d’une femme enceinte varient en fonction de son poids avant la grossesse (poids insuffisant, santé, excédentaire ou obésité) ou si elle porte plus d’un fœtus. Les fournisseurs de soins de santé devraient concevoir tout plan approfondi de traitement nutritionnel. Cependant, les informations ci-dessous constituent des recommandations générales pour les femmes dites en santé dont l’indice de masse corporelle se situe entre 18 et 24 et qui ne porte qu’un fœtus.

  • Au cours des trois premiers mois de grossesse, les besoins caloriques d’une femme sont les mêmes qu’avant qu’elle ne soit enceinte.
  • Du quatrième au sixième mois de grossesse, la femme enceinte a besoin d’environ 340 kcal supplémentaires par jour.
  • Du septième mois de grossesse jusqu’à l’accouchement, la femme enceinte a besoin d’environ 450 kcal supplémentaires par jour.
  • Dans le cas d’une grossesse de jumeaux, la femme enceinte a besoin d’environ 300 kcal supplémentaires par jour pour le premier trimestre, 680 kcal pour le deuxième et 900 kcal pour le troisième.

Nutriments importants durant la grossesse

Il y a certains nutriments que l’alimentation des Canadiennes enceintes n’arrive pas à leur fournir en quantité suffisante. Ainsi, ces nutriments nécessitent une attention particulière, notamment l’acide folique, le fer et la vitamine B12.

Acide folique – Nutriment qui protège contre les anomalies du tube neural. Il est recommandé aux femmes de commencer à prendre des suppléments d’acide folique au moins trois mois avant la grossesse et d’adopter une alimentation riche en acide folique, par exemple en mangeant des épinards, du soya et des lentilles.

Fer – Les suppléments de fer ne sont pas nécessaires au cours des 12 premières semaines de grossesse; il est donc possible de commencer à en prendre plus tard dans la grossesse si ceux-ci perturbent l’estomac. À partir du quatrième mois environ, les femmes enceintes nécessitent plus de fer pour soutenir la multiplication des globules rouges et la création de tissus maternels et fœtaux. La plupart des femmes ont de la difficulté à répondre à leurs besoins en fer par l’alimentation, c’est pourquoi les suppléments sont recommandés. Il est à noter que la vitamine C aide à l’absorption de fer par le corps. Parmi les aliments riches en fer, on compte notamment le gruau, les lentilles, le soya, de nombreuses céréales, les produits de la viande et des poissons.

Vitamine B12 – Bien des femmes enceintes n’arrivent pas à atteindre l’apport quotidien recommandé de 2,6 µg de vitamine B12 par l’alimentation seule. Certains aliments constituent d’excellentes sources de vitamine B12, notamment le lait, divers fromages, les œufs, le tofu ainsi que les viandes et les produits de fruits de mer. Bien que la vitamine B12 soit surtout de source animale, il est important que les femmes limitent ou évitent les aliments qui ne sont pas sécuritaires pendant la grossesse, comme les viandes transformées, le poisson et les œufs crus, les fromages non pasteurisés, les poissons à haute teneur en mercure et le foie.

Calcium – Le corps utilise le calcium pour le développement et le maintien des os. Les adolescentes doivent porter une attention particulière à leur consommation de calcium afin de pouvoir répondre à leurs propres besoins de développement et à ceux de leur bébé.

Tableau : Nutriments importants pour les femmes enceintes

 

14 à 18 ans

19 à 30 ans

31 à 50 ans

Acide folique (µg/jour)

ANR : 600

AMT : 800

ANR : 600

AMT : 1 000

ANR : 600

AMT : 1 000

Fer (µg/jour)

ANR : 27

AMT : 45

ANR : 27

AMT : 45

ANR : 27

AMT : 45

Choline (µg/jour)

AS : 450

AMT : 3 000

AS : 450

AMT : 3 500

AS : 450

AMT : 3 500

Calcium

(µg/jour)

ANR : 1 300

AMT : 3 000

ANR : 1 000

AMT : 2 500

ANR : 1 000

AMT : 2 500

Vitamine B12

(µg/jour)

ANR : 2,6

 

ANR : 2,6

 

ANR : 2,6

 

AS : apport suffisant

ANR : apport nutritionnel recommandé

AMT : apport maximal tolérable

Croquettes de saumon citronnées

Servez ces croquettes de saumon citronnées avec des petits pois et votre chutney préféré. Vous pouvez préparer la purée avec un reste de pommes de terre bouillies ou cuites au four si vous en avez sous la main. Sinon, pelez et coupez deux pommes de terre moyennes en cubes et faites-les bouillir pendant 10 minutes, puis égouttez, réduisez en purée et réfrigérez.

Temps de préparation : 15 minutes

Temps de cuisson : 10 minutes

 

1 conserve (213 g) de Saumon rose sauvage du Pacifique sans sel ajouté PC Menu bleu, égoutté

175 ml (¾ tasse) de purée de pommes de terre froide

50 ml (¼ tasse) d’oignon rouge, haché finement

2 Œufs oméga-3 calibre gros PC Menu bleu

15 ml (1 c. à soupe) d’Assaisonnement pour fruits de mer dans un moulin PC, moulu

10 ml (2 c. à thé) de zeste de citron, râpé

15 ml (1 c. à soupe) d’Huile de carthame 100 % pure PC

  1. À l’aide d’une fourchette, bien écraser le saumon dans un grand bol. Ajouter les pommes de terre, l’oignon rouge, les œufs, l’assaisonnement pour fruits de mer et le zeste de citron. Bien mélanger et façonner en 4 galettes en plaçant chacune sur un morceau de papier ciré au fur et à mesure.
  2. Chauffer l’huile dans une grande poêle antiadhésive à feu moyen-vif. Cuire les galettes de saumon pendant 3 minutes. Retourner, réduire à feu moyen-doux et poursuivre la cuisson de 3 à 5 minutes ou jusqu’à ce qu’elles soient entièrement cuites.

Donne 4 portions.

Par portion : 160 calories, 9 g de lipides (dont 1,8 g de gras saturés), 1 g d’acides gras polyinsaturés oméga-3, 85 mg de sodium, 8 g de glucides, 1 g de fibres, 12 g de protéines

Faible teneur en gras saturés

Source d’oméga

Faible teneur en sodium

Pour de plus amples renseignements, veuillez visiter NutritionAuFéminin.ca