donner-cest-recevoir-en-quoi-la-generosite-est-elle-benefique-pour-votre-sante

Donner, c’est recevoir : En quoi la générosité est-elle bénéfique pour votre santé

Source:
* Women of Influence

Nous connaissons tous l’agréable sentiment de bien-être que nous éprouvons en donnant le sourire à quelqu’un; mais saviez-vous qu’il est scientifiquement prouvé que les bienfaits liés au fait de donner vont plus loin que ceux à qui vous donnez?

Il s’agit de la période la plus merveilleuse de l’année, mais elle peut aussi être la plus stressante. Surtout parce qu’en tant que femmes, nous avons tendance à être chargées des Fêtes : décoration, magasinage des cadeaux, organisation des réceptions, sans oublier qu’il nous revient aussi souvent la responsabilité de jongler avec le calendrier des congés et des échéances urgentes.

 

Heureusement, il existe de nombreuses méthodes qui ont fait leurs preuves pour lutter contre le stress et profiter d’une saison des Fêtes plus festive. En fait, un geste que bon nombre d’entre nous ont tendance à faire à cette époque de l’année – celui de la générosité – peut s’avérer extrêmement bénéfique au bien-être mental et physique. Les chercheurs de l’Université de Buffalo ont trouvé un lien entre la générosité et l’augmentation de l’espérance de vie. La principale découverte : aider les autres atténue les effets du stress et donne lieu à un bien-être accru.

 

Vous l’avez probablement déjà vécu, que vous en soyez consciente ou non. C’est le sentiment que vous éprouvez lorsque vous offrez un cadeau à un enfant impatient tout en observant l’expression de joie qui se peint sur son visage pendant qu’il l’ouvre en déchirant le papier-cadeau. Il s’agit du même sentiment que vous éprouvez en donnant du temps ou de l’argent à une cause qui vous tient à cœur.

 

Et peu importe combien vous gagnez, donner vous rendra heureux. Les recherches menées par Liz Dunn, psychosociologue auprès de l’Université de la Colombie-Britannique, montrent que le sentiment de bonheur éprouvé par les gens est plus grand lorsqu’ils dépensent relativement plus pour les autres que pour eux-mêmes. Fait intéressant, les conclusions sont les mêmes quel que soit le niveau des revenus. Alors, que vous offriez des cadeaux à vos proches et à vos amis ou que vous donniez charitablement, plus vous donnerez, mieux vous vous sentirez.

 

Face au grand nombre d’organismes de bienfaisance ont besoin d’aide, comment savoir où votre argent sera le mieux placé? Essayez de trouver un organisme de bienfaisance qui correspond à vos propres valeurs et convictions, et commencez par là. PHARMAPRIX AIMEZ. VOUS. s’associe à un certain nombre d’organismes majeurs axés sur la santé des femmes, notamment la Fondation canadienne du cancer du sein et Faceaucancer.ca pour soutenir les femmes en cours de traitement et pendant leur rétablissement.

 


 

Donner de votre temps et de votre énergie à une grande cause est également très précieux. Les recherches indiquent que lorsque vous faites une bonne action, votre corps libère des endorphines (les mêmes neurotransmetteurs grâce auxquels vous vous sentez bien lorsque vous faites de l’exercice), donnant lieu à ce que certains appellent «l’ivresse de l’aidant».

 

L’un des meilleurs moyens de donner de votre personne est de faire concorder votre expertise ou vos compétences avec une grande cause. Qu’il s’agisse de faire cuire des repas, de diriger des ateliers ou d’organiser une campagne de bienfaisance, votre temps peut s’avérer aussi précieux, si ce n’est plus, que votre argent. Prenez l’exemple de Belle et bien dans sa peau, qui recrute des maquilleurs professionnels pour qu’ils donnent de leur temps aux patientes atteintes d’un cancer, en les aidant à se sentir à nouveau femmes en dépit des ravages du cancer et de son traitement. Faire ce que vous aimez et offrir un service à ceux qui en tireront profit est doublement bénéfique et constitue une excellente façon de faire preuve de générosité.

 

Emportez maintenant cette générosité au travail, où vous découvrirez encore plus de bienfaits. Les recherches menées à l’Université du Wisconsin à Madison révèlent que «les altruistes au travail ont plus de chances d’aider leurs collègues, d’être plus engagés à l’égard de leur travail, et risquent moins de quitter leur travail». Et, poursuit l’étude, «ces altruistes au travail en tirent eux-mêmes un avantage assez important, en ceci qu’ils sont plus heureux que leurs collègues».

 

Sachant que vos collègues éprouvent sûrement leur propre forme de stress lié aux Fêtes, envisagez de favoriser la générosité au travail en vous démenant pour aider les autres, en trouvant une cause que vous pourrez tous soutenir en tant qu’équipe, et en répandant autour de vous ce bon vieil esprit des Fêtes.